Anne-Marie NABOULET travaille avec des émaux de nature et de technique différentes, selon l’objectif artistique poursuivi :

 

1 - En atelier, pour des pièces d’un format moyen

       (entre 35 cm et 1 m de hauteur environ), les émaux artistiques traditionnels.

L’émail est une matière très proche du cristal, vitreuse et transparente,à laquelle s’ajoutent divers oxydes métalliques colorant dans la masse. Cuit à environ 800/850°, il recouvre des surfaces métalliques et sa composante vitreuse confère résistance et profondeur aux produits qu’il protège et décore. La liaison intime de l’émail sur son support forme dès lors un matériau pratiquement inaltérable.

 

 


2 - Pour des commandes d’envergure et des formats importants

       (plusieurs mètres de hauteur), les émaux industriels.

Les émaux industriels, d’une composition et d’un process de cuisson différents, répondent aux exigences contemporaines de l’industrie, de la décoration et de l’architecture.

Anne-Marie NABOULET utilise à cet effet un acier spécifiquement décarburé, qui rend un état de surface émaillée de très bonne qualité, hautement résistante aux chocs et inaltérable dans le temps, singulièrement adaptée aux espaces extérieurs. 


 

3 - L’ innovation au cœur de la démarche entreprenariale et artistique, 

       les recherches personnelles.

Souhaitant approfondir et étendre les possibilités de la technique dite du « plique à jour », Anne-Marie NABOULET a mis au point une procédure singulière d’émaillage qui permet d’obtenir sur des surfaces importantes (au regard de ce qui est habituellement possible), de délicats effets de transparence, sans aucun support métallique de cloisonnement.

Dans la continuité de ce travail, elle fonde un laboratoire de recherche spécifiquement dédié à l’émail, afin d’explorer des techniques inédites, croisant des compétences et des savoir-faire anciens et contemporains, français et étrangers, avec l’appui d’institutions de recherche et d’entreprises en pointe dans l’industrie du luxe.